Reconnue pour ses effets bénéfiques en matière d’énergie et de volume des tissus musculaires, la créatine est apportée en partie de manière naturelle, mais peut aussi être renforcée par supplémentation. Aussi, comprendre comment fonctionne ce procédé permet d’obtenir de meilleurs résultats lors de vos entraînements. Tout ce qu’il faut savoir pour mieux comprendre le rôle essentiel de la créatine…

UNE SOURCE D’ÉNERGIE NON-NÉGLIGEABLE

Si l’alimentation apporte au quotidien ce dérivé d’acide aminé que l’on nomme la créatine, qui est ensuite synthétisée par le corps pour produire de l’énergie, celle-ci se trouve également dans les protéines consommées.
Stockée dans les muscles par l’effet d’un transfert de l’alimentation dans la circulation sanguine, la créatine phosphate permet au corps de fournir des efforts conséquents à l’aide de l’énergie puisée par les muscles. Cette même énergie résulte de la combinaison chimique entre ce que l’on appelle ATP (Adenosine Triphosphate), ADP (Adenosite Disphosphate), la créatine et la créatine phosphate.
En d’autres termes, l’énergie que l’on puise provient en réalité de l’ATP qui, en libérant une molécule de phosphate, se transforme en ADP, selon un procédé permanent et renouvelable. Mais attention, si l’énergie obtenue découle de la créatine phosphate, elle ne peut être maintenue plus longuement que par une source différente.

UN VOLUME DE FIBRES MUSCULAIRES PLUS IMPORTANT

C’est dans ce cadre que l’apport d’une créatine supplémentaire permet d’augmenter la créatine stockée et d’alimenter les muscles lorsque vous êtes en plein effort. Ce faisant, le phénomène de fatigue est retardé, mais son apport reste, en tout état de cause, limité et spécifique, puisqu’il n’est bénéfique que pour les efforts intenses et de courte durée.
Cette supplémentation, dès lors qu’elle arrive à saturation, permet donc de gagner significativement en énergie, mais aussi d’augmenter le volume de fibres musculaires. Cet atout plus qu’avantageux découle des propriétés de la créatine phosphate qui attire l’eau et les nutriments, en faveur de l’accroissement des tissus musculaires. Le développement de ces tissus musculaires offre, par conséquent, la possibilité de mener des entraînements sportifs plus poussés et de gagner, par la même occasion et de manière mécanique, en musculation.

DES ATOUTS À PRENDRE EN CONSIDÉRATION

Pour fournir des efforts physiques plus importants et plus intenses, la créatine joue donc un rôle incontournable, et toujours de manière naturelle dans un premier temps. Si le processus peut paraître complexe, il reste assurément efficace, tant par l’alimentation que par le biais de la supplémentation. Gain en énergie, développement des tissus musculaires, plus grande résistance aux efforts soutenus… sont autant d’atouts naturels qu’offre la créatine, d’autant plus si elle se voit renforcée par supplémentation. En revanche, celle-ci ne vaut que pour des efforts de courte durée et en aucun cas ne peut être une garantie des performances en endurance.